Success stories › GROUPE KAMAJ
GROUPE KAMAJ
Print E-mail


Une empreinte multisectorielle


Economiste de formation, Houssein Mahamoud Robleh se lance dans les affaires en 1995. Il crée alors l’agence immobilière, dénommée KAMAJ. Il emploie 3 salariés.


L’homme d’affaires croit en sa bonne étoile malgré le contexte de crise économique prévalant à l’époque sous les cieux Djiboutiens. Autre contrainte : l’étroitesse du marché immobilier local n’empêche pas KAMAJ de tirer son épingle du jeu.


Au fil des années, Houssein Mahamoud Robleh diversifie ses activités commerciales. AGS voit ainsi le jour. Cette société couvre différents marchés à forte rentabilité de manière homogène. Citons notamment la sécurité, l’entretien, l’intérimaire, et la presse.


Sa stratégie de diversification vaut au groupe KAMAJ d’investir dans le marché central de Ryad, dont il est le concessionnaire privé, et l’hôtellerie. A raison d’ailleurs puisque les deux segments d’activités sont porteurs de retombées alléchantes en termes de valeur ajoutée.


Le marché de Ryad n’est plus l’éléphant blanc d’hier qui faisait seulement partie du décor le long de la route d’Arta. Les lieux grouillent de monde aujourd’hui. Les consommateurs en général et les ménagères en particulier y affluent aux heures diurnes et nocturnes pour acquérir des denrées alimentaires, des articles vestimentaires, et d’autres produits de base à des prix abordables.


On observe un engouement similaire pour le palace de haut standing, dit « Les Acacias », sis au Héron, chez les amateurs de luxe.


C’est dire combien KAMAJ marque de son empreinte multisectorielle le tissu économique du pays.